Atelier dissémination du round 6 Afrobarometer Sénégal

Dans le cadre du Round 6, l’équipe Afrobaromètre Sénégal a réalisé une enquête nationale sur un échantillon de 1200 personnes représentatif de la population du pays. Cette enquête s’est déroulée en novembre 2014 sur une période de 17 jours et a mobilisé une trentaine d’enquêteurs et de superviseurs sous la conduite du CERADD (Carrefour d’Etudes et de Recherche-Action pour la Démocratie et le Développement) de l’UGB de Saint-Louis. L’enquête a couvert plusieurs domaines et thématiques dont celle du Plan Sénégal Emergent (PSE). Ce sont les résultats issus du terrain que l’équipe Afrobarometer Sénégal compte présenter dans le cadre d’un atelier de dissémination. En effet, il est prévu dans le manuel d’enquête d’Afrobarometer, après chaque Round, que les équipes pays organisent des disséminations pour partager les résultats avec divers acteurs. Ces disséminations se déroulent sous forme d’atelier sur des questions pertinentes abordées dans le questionnaire.

L’objectif général de l’atelier de partage qui s’est tenu à la Salle des Actes du rectorat de l’Université Gaston Berger est de discuter les résultats de l’enquête nationale du Sénégal sur la thématique du Plan Sénégal Emergent (PSE) avec les décideurs politiques, les acteurs de la société civile et de la presse, ainsi que les partenaires techniques et financiers.
L’atelier a permis de partager avec les pouvoirs publics, la société civile et les universitaires les résultats de l’enquête, de mettre à la disposition de la presse des éléments d’appréciation objective de la perception des sénégalais sur le Plan Sénégal Emergent (PSE) et de fournir aux décideurs publics, relativement à la thématique, des indicateurs fiables susceptibles d’aider à une bonne prise de décision.

La finalité de l’atelier de dissémination est de faire en sorte que les résultats de l’enquête soient pris en compte lors des débats de politiques nationales et dans le cadre de l’élaboration des politiques publiques nationales.
Il a été l’occasion de renforcer les capacités de publics cibles intéressés en matière de recherche sur les techniques de collecte et d’analyse des données statistiques. En effet, dans l’après-midi, Mohamadou Sall a animé au centre de calcul Ousmane Seck, un atelier sur la méthodologie de recherche en science sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *