Premier atelier de dissémination du Round 7 : Politiques publiques et priorités des sénégalais

Selon la plus récente enquête d’Afrobaromètre au Sénégal, les populations estiment majoritairement que les programmes de construction d’infrastructures sont importants. Cependant, elles considèrent le chômage, la santé et l’insécurité alimentaire comme étant leurs principales préoccupations auxquelles leurs gouvernants devraient s’attaquer en premier.

Cette enquête menée du 02 au 31 Décembre 2017, indique que les préoccupations des citoyens varient selon le groupe démographique. Les programmes de construction d’infrastructures de l’Etat  sont une priorité qui se justifie davantage en milieu rural qu’en milieu urbain. Par ailleurs, l’éducation figure parmi les principaux problèmes auxquels les hommes voudraient que les gouvernants apportent des solutions, alors que l’insécurité alimentaire est la principale préoccupation des femmes.

Ces données sont utiles aux dirigeants actuels dans un contexte de mise en œuvre de la deuxième phase du Programme Plan Emergent (PSE) et du Programme d’Urgence de Développement Communautaire pour répondre à la demande sociale des populations.

Les populations considèrent le chômage, la santé et l’insécurité alimentaire comme étant leurs principales préoccupations, mais elles estiment majoritairement que les programmes de construction d’infrastructures, classé à la neuvième position des de la pyramide des priorités, sont importantes.

 A travers le Sénégal, les populations pensent majoritairement que les projets gouvernementaux sont prioritaires. Cependant le niveau de priorité varie selon le type de projets. Les projets ciblant le milieu rural (programme d’électrification rurale, la construction de forages ruraux et la mise à disposition de matériel agricole pour les femmes etc.) et ceux relatifs aux services sociaux de base (couverture maladie universelle et bourses sécurité familiale) sont jugés plus prioritaires.

 

 

Les grands projets gouvernementaux, notamment les infrastructures routières(le nouvel aéroport AIDB, la construction de l’autoroute ILA Touba et celle du Transport express régional Dakar), apparaissent comme des projets de moindre priorité aux yeux des populations.

Selon les Sénégalais, le chômage, la santé et l’insécurité alimentaire constituent respectivement les trois principaux problèmes auxquels le gouvernement doit apporter des solutions. La réalisation de grands travaux tels que les infrastructures routières occupe la 9ème place sur la longue liste des préoccupations des populations.

 

 

Les priorités sont variables selon le milieu de résidence et le groupe démographique. La santé et le chômage constituent les deux principaux problèmes des Sénégalais depuis 2014. L’insécurité alimentaire apparaît comme étant l’autre priorité pour les femmes et les ruraux ; contrairement à l’éducation qui l’est pour les citadins et les hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *